mercredi 30 janvier 2013

Médias et mauvaise foi, l’exemple de Florence Cassez

Florence Cassez a été reçue par Nicolas Sarkozy lundi avec qui elle a déjeuné. Les médias de l’oligarchie ne cessent de s’émouvoir de cette Française qui vient de sortir d’une prison mexicaine. Mais ils n’évoquent pas la raison de sa libération. Florence Cassez n’a pas été libérée parce qu’elle était innocente mais pour un vice de procédure lors de son arrestation. Elle est donc toujours suspectée de complicité d’enlèvements. Elle était en effet pendant deux ans la compagne d’un chef de gang mexicain qui a enlevé des dizaines de personnes pour demander des rançons à leur famille.