samedi 26 janvier 2013

Jack Lang prend la tête de l'Institut du Monde Arabe

La "tête" de l'IMA
Comme « Le Gaulois » vous l’annonçait dans un articledu 9 janvier, Jack Lang, ancien ministre socialiste de la Culture, a pris vendredi la barre de l'Institut du Monde Arabe (IMA) récemment critiqué par la Cour des Comptes pour son manque de cohérence dans sa gouvernance et sa programmation.
À 73 ans, il a été "désigné à l'unanimité" président de l'IMA, a annoncé vendredi l'institution « culturelle » dans un communiqué.
Proposée le 8 janvier par les autorités françaises, la désignation de Jack Lang à la tête de l'IMA a été entérinée par le conseil d'administration et par le Haut conseil de l'IMA, où sont représentés les membres fondateurs, à savoir la France et 22 pays arabes.

« Conformément aux souhaits des autorités françaises et de la partie arabe, le mode de gouvernance de l’IMA, doté depuis 2009 de deux présidences, vient d’être réformé et le principe de la présidence unique rétabli », a annoncé l'institut.

Par cumul de fonctions, Jack Lang succède donc à la fois à Renaud Muselier, président du Haut conseil depuis septembre 2011, et à Bruno Levallois, président du conseil d'administration depuis décembre 2009.

Dès son arrivée en mai à la tête du ministère des Affaires étrangères, Laurent Fabius avait signifié son congé à M. Muselier, ancien député UMP, pour la fin 2012. Mais les socialistes ne font pas de « chasse aux sorcières »… Non-non, c’est bien connu !

Rappelons que « le beau Jack » a été l'une des « bonnes fées » de l'IMA au moment de sa naissance: en 1981, c'est lui qui a en effet décidé de l'implanter au cœur de Paris, le long de la Seine, alors que le projet initial était de l'installer dans le XVè arrondissement.

Au fait, où en sont les procédures en cours concernant l’éventuelle implication du sieur Lang dans des histoires de pédophilie ?... (Voir pour info : Dépôt deplainte pour pédophilie contre Jack Lang, François Hollande etPierre Moscovici).