mercredi 30 janvier 2013

Bruno Gollnisch ne se présentera pas à Nice

Un moment envisagée, la candidature risquait de diviser puisque le terrain est déjà bien occupé par l’ancien maire, Jacques Peyrat. Ce dernier peut en effet espérer rassembler le FN, les identitaires et le RPF autour de sa candidature et proposer une alternative crédible. Le retrait de Monsieur Gollnisch fait dont disparaître les risques de divisions. Une bonne nouvelle pour la droite nationale.