mardi 8 janvier 2013

Aéroport contre mosquée


À Nantes, on manifeste contre un aéroport mais pas contre une mosquée géante !
Ce samedi, des milliers de personnes manifestaient contre l'implantation d'’un aéroport international à Naoned / Nantes. Ce même samedi, c’est dans l'indifférence qu’ouvrait la plus grande mosquée de tout l'Ouest Français, la dixième à Naoned.
Symptôme d'une civilisation en pleine décadence, le sort de quelques lapins prime la submersion du continent sous les flots de l'islam. La presse le relate ce jour.


La mosquée Assalam (la paix en arabe) ouvre ce samedi à Nantes, dans le quartier Malakoff. C’est le plus grand édifice dédié au culte musulman dans l’ouest. Il pourra accueillir en même temps 1 200 fidèles. Le dôme du bâtiment principal culmine à 14 m. Le minaret haut de 17 m est constitué d’'un simple voile en béton, habillé de lames de verre, avec un écran plasma qui donnera l’'heure de la prière et la date du calendrier musulman.

Si l'on peut estimer sans se tromper qu’un aéroport a une durée de vie de 50 à 70 ans, pour une mosquée il en va tout autrement. Une mosquée, par évidence, s’implante pour l'éternité conformément aux principes du prosélytisme islamique et de la conquête des terres aux mains des infidèles.

Le long terme échappe aux esprits de notre époque. On s'échine pour des débats, disons-le très nettement, d'un pitoyable niveau en regard des enjeux. En 2012, la chute de l’'Europe sous les coups de l'’immigration islamique passe pour secondaire. Ou plus exactement, pour un non sujet. On s'écharpe bien plus volontiers sur un projet d'aéroport dont l'histoire ne retiendra pas même le futur nom. Querelle sur le sexe des anges comme au temps de Byzance alors menacée par le Turc.

L'’histoire retiendra qu'au début du troisième millénaire, l'étendard de l'islam fut dressé sur la  capitale des Ducs bretons sans coup férir par les masses afro-islamiques, tandis que 15 000 ahuris protégeaient trois lièvres de l'expropriation.
(posté par Bernard)