samedi 22 décembre 2012

NOUS, FRANÇAIS, SOMMES-NOUS TOUS DES ASSASSINS ? par Manuel Gomez


Le président de la république l’a reconnu publiquement, devant le monde entier : la France est responsable d’une colonisation injuste et brutale. Elle est responsable des massacres d’innocents algériens à Sétif, Guelma et Khenattra.
Elle mériterait même, tout du moins pour ceux qui l’ont dirigée de 1954 à 1962, et en premier lieu De Gaulle, Mitterrand et les généraux de l’Armée Française, d’être présentée devant un tribunal international pour crimes contre l’humanité.


J’aurai dû écrire : « Vous êtes tous des assassins », vous, les Français de métropole, car nous, les Européens et les Français d’Algérie, les Pieds Noirs, ne sommes pas concernés.

D’ailleurs les Algériens n’exigent de nous ni repentance, ni excuse, ni reconnaissance.

C’est vous, les Français de métropole, qui êtes venus massacrer les Arabes depuis 1830, qui êtes venus voler « leurs terres », « leurs richesses », « leur culture », « leur civilisation », etc.

Nous, les Européens et les Français, ouvriers, artisans, agriculteurs, expédiés de métropole vers l’Algérie pour mettre en valeur cette colonie, avons également été exploités par la France et, au contraire des Algériens, qui eux ont eu la chance de tout garder en 1962, nous avons tout perdu.

Ø  Nous n’avons donc aucune repentance à offrir, aucune reconnaissance à proposer.
Ø  Nous n’avons massacré personne en Algérie, bien au contraire, nous avons été massacrés à Sétif, à Guelma, à Khenattra, à El Halia, rue d’Isly, à Oran et, après le « cessez-le-feu » unilatéral du 19 mars 1962, offert par vous, la France, sous l’œil indifférent de votre armée qui est restée l’arme au pied.
Ø  Vous avez eu raison, Monsieur le Président de la République Française, de souligner tous ces massacres des armées françaises durant 132 ans et de passer sous silence des « incidents mineurs » qui ne concernent que quelques milliers d’enlèvements, de tortures, d’égorgements, d’assassinats, perpétrés par l’ALN et le FLN que vous venez de serrer dans vos bras et d’honorer au cours de ces dernières 48 heures.
Ø  Vous avez eu raison de vous incliner devant « LE » disparu Maurice Audin. Mais quand vous inclinerez-vous devant les 3000 et quelques « disparus » européens et français d’Algérie ?

Au cours de ce « voyage de mémoire » à Alger, vous êtes-vous souvenu qu’après la conquête ce sont les « socialistes » qui ont fait de l’Algérie une colonie de peuplement à la fin du XIXème siècle ? Mais qu’également en mai 1945, lors des massacres que vous avez soulignés, c’était la « gauche » qui gouvernait la France.

Les Français vous seront reconnaissants de les avoir condamnés… soyez-en assuré.