mercredi 26 décembre 2012

Les Vœux de NB


Pour quelques bouts de papiers que l’on appelle billets de banques les hommes en sont venus à se mêler, se mélanger, se broyer, se malaxer, se triturer, se bouillie-ifier, se diluer, se dissoudre, se métisser, s’abâtardir, bref se désidentifier les uns les autres.
L’humanité est en perdition. Elle s’enfonce chaque jour un peu plus dans les vases de la médiocrité, au milieu d’un infâme, monstrueux, pestilentiel et indescriptible marécage humain où plus personne n’est plus personne : le mondialisme.
Dieu qui nous a fait tous si différents, puisse-t-il m’entendre et redonner à chaque homme et à chaque femme un peu d’amour-propre, de fierté, de dignité et de bon sens.


Je vous souhaite donc ce que souhaite un éléphant aux siens, un lion aux siens, une gazelle aux siens, un crocodile, un aigle, un vautour, un dauphin, une baleine, un poisson, un papillon, une fourmi ou une abeille aux siens, je vous souhaite ce que la Nature a prévu pour chacun de nous et pour notre bonheur depuis toujours :

« UN TERRITOIRE, UN PEUPLE, UN CHEF ! »

BONNE  ANNÉE  2013  À  TOUS !