lundi 10 décembre 2012

La chapelle de la base navale de Toulon profanée


La chapelle située au cœur de la base navale de Toulon, dont les accès sont très contrôlés, a été l'objet d'une profanation avec notamment la destruction de symboles religieux.
Ces dégradations ont été découvertes samedi* par l'Aumônier de la base. Des objets de culte comme des statuettes ont été détruits, a confirmé la Préfecture maritime de la Méditerranée.


« Il est trop tôt pour déterminer la nature de cet acte malveillant, car les symboles religieux ne sont pas les seuls à avoir été visés. Des chaises ont également été renversées », a indiqué une porte-parole de la préfecture, ajoutant que les autorités maritimes condamnent ces dégradations.
Une enquête a été ouverte par la gendarmerie maritime. Pour accéder à la base navale de Toulon, où se situe la chapelle, il faut nécessairement un badge. Environ 24.000 personnes en possèdent un. (AFP)

*Dans un commentaire posté dimanche sur le Nouvel Obs, Monseigneur Poinard, vicaire général du diocèse aux Armées françaises, apporte quelques précisions concernant la date:
« La profanation n'a pas pu avoir lieu dans la nuit de samedi à dimanche puisque la découverte en a été faite en fin de matinée samedi 8 décembre par un marin qui venait prier dans la chapelle. Elle s'est produite soit le vendredi soir, soit dans la nuit de vendredi à samedi, soit le samedi matin.
Les profanateurs s'en sont pris à trois grands symboles de la foi chrétienne : l'Eucharistie (destruction du tabernacle, les hosties consacrées répandues sur le sol), le Baptême (le baptistère a été détruit) et la Parole de Dieu (le Livre Saint jeté à terre et piétiné).
La police scientifique est actuellement sur les lieux. »