jeudi 27 décembre 2012

Copé, l'homme politique le plus détesté des Français


C’est une confirmation : la guerre à l’UMP a laissé des traces dans l’opinion. Seules deux personnalités de droite apparaissent dans le classement des dix politiques préférés des Français : Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin.
François Fillon et Jean-François Copé, eux, décrochent nettement dans les sondages. La chute est même alarmante pour l’actuel président de l’UMP qui est désormais l’homme politique le plus détesté des Français.


Il a beau se présenter comme un homme de rassemblement, il a beau répéter que le dénouement de la crise à l’UMP, c’est surtout grâce à lui, les Français n’accordent plus beaucoup de crédit à Jean-François Copé. C'est du moins ce que montre le dernier baromètre Ifop pour Paris-Match. Le président de l’UMP y apparaît comme la personnalité politique la plus détestée de France avec 71% d’opinions négatives.

C'est huit points de plus que Marine Le Pen. Jean-François Copé est ainsi perçu comme le responsable numéro 1 de la crise qu’a traversée le parti conservateur. « Il est le bad guy, le mauvais garçon », analyse Yves-Marie Can, directeur d'études au CSA. Aux yeux d'une partie de l'opinion, il a volé la victoire à François Fillon. Autre élément qui a écorné un peu plus l’image du député-maire de Meaux : sa volonté de ne pas lâcher la présidence du parti, bref, son jusqu’au-boutisme.

Mauvaise nouvelle donc pour un homme qui a fait de l'élection présidentielle de 2017 l'un de ses objectifs. Le président de l'UMP peut toujours se consoler en se disant que, quatre ans avant une échéance électorale, les sondages ne veulent pas dire grand-chose. François Hollande est bien placé pour le savoir.
Avec RFI