mardi 4 décembre 2012

C’est évident : ils ne l’avaient pas lu ! par Le Crieur du Cœur


Tous les sondages – malgré le peu de confiance qu’il est prudent de leur accorder  - sont unanimes à signaler la terrible déception des personnes qui ont voté pour un Président socialiste à la dernière présidentielle.
Mais s’il y a déception, c’est que les personnes déçues avaient fini par croire aux promesses mirifiques dont la campagne électorale fut inondée ! J’ai toujours dit que seuls les pessimistes ne risquent que des bonnes surprises : « Les belles promesses rendent les fous joyeux » énonce depuis des siècles ce proverbe. Évidemment, qui veut faire table rase du passé et de la sagesse qu’il nous apporte….ne risque que de se retrouver plus stupide qu’avant…


Un très bref  rappel de quelques comportements historiques  très français ne peut que corroborer cette affirmation. Je n’en citerai que quelques-uns, car la liste exhaustive en serait lassante.
1. En 1932 (ou 1933), QUI avait lu et analysé le programme du parti national-socialiste allemand afin de pouvoir réagir à temps ???
2. En 1935, QUI avait lu et réfléchi sur l’étude stratégique publiée par le colonel Charles de Gaulle, dans lequel il avertissait que la ligne Maginot serait inutile face à la guerre qui s’approchait, guerre qui serait menée avec des avions et ruées de chars d’assaut ??? Aucun de nos chefs militaires ; mais un autre chef, lui, avait donné l’ordre à tous ses généraux d’étudier cette étude, et de s’en pénétrer ;  vous savez QUI ? Il s’appelait Adolf !!!!
3. En 1981, QUI avait lu et analysé le programme du candidat Mitterrand ??? Peut-être Lionel Jospin, sympathique mais vraiment naïf ; et ce programme économique donna les résultats que l’on connaît !!! Du reste, avant cette élection, une jeune femme m’avait déclaré : « Moi, je vais voter socialiste, car avec son programme économique je pourrai enfin m’acheter une villa » !!!... et j’avais en vain tenté de lui expliquer que, même si par miracle un tel programme réussissait à développer une économie prospère, les logements proposées aux Français ne seraient certainement pas des villas, mais  des « clapiers à lapins », ces barres collectivistes (dont on a découvert peu après la nature criminogènes…) et posées sur des caves sans limites, et situées au milieu de terrains quasiment vagues… mais l’intox était tellement forte…
4. En 2012, est-il nécessaire, vraiment, d’analyser et d’expliquer les conséquences futures de la gigantesque entreprise de déstructuration et de démolition de notre société ? Ignore-t-on que des enfants déracinés ne feront jamais des adultes heureux, voire même pire ? Mais voyons, s’il en est encore temps, quelles conséquences catastrophiques le communautarisme exacerbé va apporter, alors que l’on refuse ce même droit à des peuples dont certains, plus anciens européens que les Gaulois ont pu l’être, tels que les Basques ; en Espagne les Catalans, en Angleterre les Ecossais*, en Italie du Nord, et j’en passe !! Droit que l’on a militairement refusé aux Serbes par des bombardements pour le donner au Kosovo  musulman….
5. En 2013 ou 2014, avec trois ou quatre millions de citoyens français « sans souche » pour voter en faveur du « grand régularisateur », petit  père des peuples  (allogènes !)  comme s’était intitulé un autre marxiste nommé Joseph, combien de nos cités auront accès à une indépendance de fait ???
« Prophète de malheur, babillarde dit-on… » C’est ainsi que les moineaux stupides et aveugles insultaient l’hirondelle clairvoyante qui tentait de secouer leur inertie en leur criant  maintes fois que les graines de lin serviraient à fabriquer les filets qui les tueraient…
Mais déjà (relisez donc cette très édifiante fable du grand La Fontaine), en France, on punit qui sonne le tocsin et l’on admire les incendiaires…
C’est pourquoi il est si difficile (et peut-être bientôt dangereux) d’être Le Crieur du Cœur.