jeudi 15 novembre 2012

Valls consulte tous les partis sauf le FN


Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National
Manuel Valls, qui recevra dans le cadre de la concertation sur la réforme électorale les dirigeants des partis politiques et les associations d’élus, vient d’en exclure de manière parfaitement révoltante le Front National.
Déjà, en juin dernier, François Hollande avait exclu de recevoir Marine Le Pen à l’occasion de la préparation du sommet du G 20 au Mexique. Une position scandaleusement justifiée par Alain Vidalies, ministre chargé des relations avec le Parlement, au motif que « ce n’est pas parce qu’à un moment donné une partie de l’opinion donnant son point de vue s’égare sur ce vote, qu’il faut y compris lui donner une réponse institutionnelle ».


Une fois de plus le Parti socialiste insulte plus de 6.400 000 Français, affiche sa haine obsessionnelle pour la démocratie et bafoue outrageusement les principes républicains parmi lesquels l’article 4 de notre Constitution qui affirme que « la loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation ».

Le Front National ne saurait accepter plus longtemps cette dérive sectaire d’un parti qui de par sa politique ségrégationniste assimile des millions d’électeurs Français à des citoyens de seconde zone.

Le Front National, troisième force politique du pays, n’a pas de leçon de républicanisme à recevoir d’un parti qui viole en toutes circonstances les principes d’unité, de laïcité, le fondement social et démocratique de la République française.

Il exige le respect dû au suffrage universel et la garantie permanente des droits démocratiques auxquels aspire chaque Français.