jeudi 15 novembre 2012

Réchauffement climatique: la banane devant la pomme de terre !


Face au réchauffement climatique, les agriculteurs devront s'adapter et renoncer à certaines cultures. Il faudra donc également modifier notre régime alimentaire, selon un nouveau rapport.
Les experts agricoles prévoient que les récoltes de maïs, de riz et de blé baisseront dans de nombreux pays en développement. Alors que la pomme de terre pousse mieux dans les climats froids, les experts estiment que c'est la banane qui va devenir une source vitale pour des millions de personnes.


« La banane n'est cependant pas nécessairement la panacée, mais il peut y avoir des endroits où la hausse des températures pourrait permettre aux petits agriculteurs de se tourner vers la production de bananes », explique l'un des auteurs du rapport à la BBC.

Les autres cultures appelées à jouer à l'avenir un rôle plus important dans l'approvisionnement alimentaire sont le manioc (assez robuste pour faire face à la plupart des conditions climatiques) et le niébé, qui résiste très bien à la sécheresse et est une excellente source de protéine. Il est d'ailleurs appelé "la viande du pauvre "en Afrique sub-saharienne.

Dès lors, la question est posée : les populations sub-sahariennes suivent-elles la piste de leurs denrées alimentaires, à l’instar des hommes préhistoriques qui pistaient les troupeaux ?

A ce train-là, pas étonnant que l’Europe soit littéralement envahie de mangeurs de bananes, de manioc et autre niébé… Alors les bananes, oui… les mangeurs, NON !
7sur7.be