mardi 13 novembre 2012

ONU : les Palestiniens se prennent pour le Vatican


Après avoir renoncé à demander un statut d’État membre de l’Organisation des Nations Unies l’année dernière, les Palestiniens s’apprêtent à solliciter un statut d’État observateur ou d’État non membre, comme le Vatican. Le vote à l’Assemblée générale doit avoir lieu à la fin de ce mois de novembre.
Les Palestiniens sont d’ores et déjà assurés d’une majorité de voix parmi les 193 États membres de l’ONU. Ils vont donc obtenir leur statut d’État observateur, au risque d’être sanctionnés par Israël qui, dans le passé, a déjà bloqué des fonds destinés aux Palestiniens.


Interrogé par RFI, Mohammed Shtayyeh, en charge du dossier ONU au sein de l’Autorité palestinienne, ne pense pas « que les Israéliens ont intérêt à pousser à l’effondrement complet de l’Autorité palestinienne. Alors, la seule mesure qu’ils peuvent prendre est liée à la construction dans les colonies : ils peuvent accélérer la colonisation. »

L’Autorité palestinienne sait que sa démarche à l’ONU se heurtera aussi à l’hostilité des États-Unis, dont le Congrès bloque déjà un versement de 200 millions de dollars destiné aux Palestiniens.

Pour Mohammed Shtayyeh, « il semble que l’on nous a demandé de choisir entre la liberté et le pain. Mais je vous dis que nous avons choisi les deux. Bien sûr, nous avons besoin de pain, mais nous avons aussi besoin de liberté. »

Les pressions financières pourraient toutefois nuire à l’Autorité palestinienne, qui connaît une grave crise budgétaire.
Avec RFI