lundi 19 novembre 2012

Marine Le Pen : « La reconnaissance de l'opposition syrienne est ahurissante. »


FPI - Invitée dimanche du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a jugé "ahurissante" la reconnaissance par la France de la coalition de l'opposition syrienne.
« Je pense que cette reconnaissance est ahurissante. On veut être le premier à reconnaître, mais être le premier à reconnaître quoi et qui ?", a-t-elle déclaré.
Marine Le Pen a ensuite ironisé sur le terme de « force démocratique » que les médias utilisent pour parler de l’opposition syrienne qui n’a pourtant rien de démocratique de par son caractère djihadiste.


Puis elle a fait un parallèle avec la Libye dirigée par les « islamistes fondamentalistes ». À la question de savoir si elle regrettait la chute du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, elle a répondu: « Je dis qu'un gouvernement autoritaire laïc vaut mieux qu'un gouvernement autoritaire islamiste ».
Revenant sur la Syrie, la présidente du FN a ajouté : "Oui je dis la même chose pour Bachar al-Assad car encore une fois le processus laïc qui avait lieu jusqu'à présent va être bousculé et va être remplacé, très probablement compte tenu de l'intervention d'un certain nombre de pays occidentaux, par le même régime politique que celui qui est en œuvre en Libye, à savoir un régime d'islamistes fondamentalistes".