mercredi 28 novembre 2012

Libye : peine de mort pour des homosexuels


Douze hommes soupçonnés d’être des homosexuels risquent d’être mutilés et exécutés par la milice islamiste extrémiste libyenne qui les a arrêtés.
Il semble que les douze hommes participaient à une fête privée à Ain Zara, en banlieue de la capitale Tripoli, où la milice les a capturés tard jeudi soir (22 novembre).


Sur la page Facebook «L’unité spéciale de dissuasion», la milice se vante d’avoir arrêté des hommes se livrant aux «pratiques du peuple de Loth» (ie homosexualité) et qu'ils devront être mutilés et exécutés. La milice affirme également qu'elle fait désormais officiellement partie du ministère libyen de l’Intérieur et qu’elle a pour mission de faire disparaître la «corruption», le «vice», les boissons alcoolisées et, maintenant, les homosexuels des rues de Libye.

L’organisation Human Rights Watch Libye a laissé un commentaire disant qu’elle espère que les hommes ne seront pas traités de façon inhumaine, et a appelé la milice à les remettre aux autorités civiles. L’organisation a identifié la milice comme étant Al-Nawasi, considérée comme des salafistes extrémistes.

Gay Star News n’a pas été en mesure, à ce jour, de vérifier les rapports de manière indépendante. Un activiste LGBT libyen surnommé Khaleed a déclaré à Gay Star News: «Le fait qu'ils ont été arrêté par cette milice salafiste extrémiste est très préoccupant. La situation des personnes LGBT après la révolution s'est généralement améliorée, les gens peuvent se rencontrer plus facilement que sous le régime de Kadhafi, même si, bien sûr, nous devons encore être très discrets et vigilants. Beaucoup d'entre nous craignent que certaines milices [il y en a plus de 250 dans le pays] constituées d’islamistes extrémistes très bien armés et financés, cibleront la communauté LGBT et nous pourchasseront. La police est largement absente ou impuissante, ce qui est un véritable problème pour la société civile libyenne : les milices prennent souvent la loi entre leurs mains. »
Twelve men to be executed by Libyan militia for allegedly being gay, GayStarNews, 25 novembre 2012. Extrait traduit par Poste de veille