jeudi 8 novembre 2012

Le quotidien L'Écho placé en redressement judiciaire


La SNEM, société éditrice du quotidien L'Écho qui fait actuellement face à des difficultés de trésorerie, a été placée mercredi en redressement judiciaire après s'être déclarée en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Limoges.
Un plan de redressement de son activité devra être élaboré en vue d'une prochaine rencontre avec le tribunal de commerce programmée début janvier.


Une souscription lancée auprès de ses lecteurs le 1er octobre, si elle a permis de réunir près de 50.000 euros, n'aura pas suffi à surmonter des difficultés conjoncturelles dues notamment "à la baisse des recettes publicitaires, la suppression des annonces légales en provenance du conseil général de la Haute-vienne et le versement des aides à la presse quotidienne régionale qui tardent à être versées".
Le journal, qui doit fêter ses soixante-dix ans en 2013, a déjà connu au moins deux dépôts de bilan qu'il est parvenu à surmonter. Le dernier en date s'était achevé en 2009.
Avec un tirage d'environ 30.000 exemplaires par jour, L'Écho est diffusé sur les trois départements du Limousin (Haute-Vienne, Corrèze, Creuse) ainsi que l'Indre et la Dordogne. Il emploie 69 personnes dont une trentaine de journalistes.
Avec AFP