lundi 19 novembre 2012

La Turquie tente de mouiller l'Otan contre la Syrie


FPI - Alors que les ministres européens débattaient à Bruxelles d'une stratégie commune pour soutenir la nouvelle « Coalition de l'opposition syrienne », la Turquie, favorable aux islamistes syriens, s'apprêtait ce lundi à demander à l'Otan de déployer des missiles « Patriot » le long de sa frontière avec la Syrie.
« La Turquie n'a pas déposé de demande formelle, mais si elle le fait, elle sera considérée comme prioritaire », a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, à son arrivée à une réunion des ministres européens de la Défense à Bruxelles.


Les missiles « Patriot » pourraient être mis à disposition par l'Allemagne et les Pays-Bas, les deux principaux pays européens à posséder ces missiles sol-air à moyenne portée.

Fabriqués par le groupe américain Raytheon, ces armements avaient déjà été déployés par des pays membres de l'Otan en Turquie en 1991, pendant la guerre du Golfe, puis en 2003 lors de la guerre contre l'Irak.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a dénoncé l'approche militaire des Occidentaux et mis en garde contre le risque de voir Al-Qaïda et des groupes extrémistes prendre le pouvoir en Syrie grâce à ces armes.