vendredi 30 novembre 2012

Ici et maintenant – par Le Crieur du Cœur


À quel point il s’avère de plus en plus impossible de relever, pour les analyser, tous les slogans, toutes les affirmations d’autant plus péremptoires qu’irréalistes, cette responsabilité devient chaque jour plus difficile car, ainsi qu’une inondation, le flot grossissant de fausses promesses éclatant au jour submerge  chaque point particulier et le noie dans la totalité de la catastrophe annoncée par tout esprit clairvoyant mais niée par tous les adeptes du mensongèrement correct.


Une droite faite honteuse d’elle-même par les propagandes gauchies et gauchistes  qui, de plus, se laisse influencer par des slogans stupides (et se laissant diviser par des infiltrés) semble de nouveau oublier que l’Histoire ne pardonne jamais les erreurs mortelles commises par des esprits amoindris ou vendus à des préceptes néfastes. Comment la droite peut-elle avoir peur d’être « droitisée » ????????? Les gauches, elles, ont-elles jamais peur d’être « gauchisées » ???? (Il est vrai qu’elles sont,  dès leur origine, suffisamment gauches !!!

Mais le plus souvent, c’est un retour aux sources qui permet de voir clair dans ce fatras innommable d’affirmations les plus mensongèrement correctes que les autres. Vous m’excuserez, chère lectrice et vous, cher lecteur, de me référer, ne fois de plus ; à l’une des origines de la langue françaises (oui, on peut encore l’utiliser…) ; je rappellerai, ici et maintenant, que l’origine du mot « maintenant »et tellement évidente que point n’est besoin d’en demander l’origine à l’étymologie. Le vieux proverbe, une fois de plus, nous éclaire : «Un bon «tiens» vaut mieux que deux «tu l’auras» !!! » Et sauf erreur, ce je tiens dans la main, c’est aujourd’hui, en ce moment, et non ce que j’aurai (peut-être et si j’y crois)… dans deux ans !!!! C’est pour cela que le slogan (mensongèrement correct) n’est qu’une énormité dont le son convient aux ânes… Or, le fait de fuir les prochaines élections en les repoussant de plus de deux ans (2015, ce serait maintenant ?) en est une preuve indiscutable.

Je ne vais pas épiloguer plus sur ce sujet pénible, car il me faut en citer brièvement (quantité oblige) une petite quantité d’autres : 1. On annonce ce matin qu’un des crûs les plus prestigieux de France, un Saint Emilion, a été vendu, après d’autres, à un…Chinois… 2. Dans une idée très conforme à l’aveuglement des pastèques écolo (je ne fais que citer Pasqua, qui avait su rappeler que sous une écorce bien verte, le cœur en est rouge)ils veulent pour une sombre idée (pour la sécurité des malfrats il semble…), interdire l’éclairage des vitrines durant la nuit !!! 3. Et, dans le genre inhérent à l’Union des Républiques Socialistes Européennes (capitale : Bruxelles si vous l’ignoriez encore), un nouveau projet d’abandon de nos emplois en est le dernier projet un « accord de libre-échange avec le …Japon » !!! Mais que pouvons-nous échanger avec le Japon, des voitures ? des téléphones portables ??? ah ! oui, des samouraïs, c’est ce dont nous aurions bien besoin ; mais autrement ???4. Et le comble de langue correctement franchienne qui remplace de plus en plus le français, c’est le très stupide et angélique (mais, et les anges noirs, dont Satan ???) euphémisme qui nous fait croire en de gentils «sans-papiers» alors qu’en français correct ce sont des clandestins, c’est-à-dire des infiltrés venus pour prendre au rabais nos emplois et surtout nos plus que généreuses donations sociales  (le mot prestations rappelle le verbe prêter ; mais en ce cas, il n’y a pas de «prêté pour un rendu»…) et donc, la distribution de papiers régularisés à ces millions de clandestins précédemment acceptés, afin de mieux pouvoir, aussitôt 2015 arrivé (voir plus haut), leur donner la citoyenneté hexagonale…vous avez compris dans quel but…

Un sixième point : c’est un terriblement éloquent silence, toutes couleurs con-fondues : c’est une question pourtant fondamentale… Pourquoi, le Président de la République, en France, est-il INAMOVIBLE ? Dans d’autres pays, dont je n’ai pas cherché à établir la liste, étant l’élu du peuple ; il est redevable et responsable devant le peuple (et non devant tout autre autorité n’étant pas celle du peuple). En tous cas, aux États-Unis d’Amérique, la procédure de destitution est normalement appliquée dès qu’elle est jugée nécessaire (impeachment). On l’a vu au temps du Président Nixon… Et en Roumanie plus récemment…

Ce sont des pays démocratiques (non dictatoriaux en style jacobiniste), dans lesquels les cris du peuple sont entendus… Ils n’ont pas tellement besoin, eux de la voix et des écrits de celui qui est, pour vous, Le Crieur du Cœur.