jeudi 29 novembre 2012

Eurogroupe : Barroso annonce encore plus de fédéralisme


FPI-Le Gaulois - José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a présenté hier un projet de réforme structurelle de la zone euro dans lequel il annonce la création à terme d'un budget commun et une mutualisation des dettes.

Dans un document de cinq pages, il prône notamment la création d'une union économique et monétaire « profonde et véritable », l'intégration accélérée des 17 États membres de la zone euro et davantage de contrôles des économies nationales.

Il relance également l'idée d'euro-obligations, avancée au plus fort de la crise de la dette et balayée par l'Allemagne.

« Dans le cadre d'une gouvernance économique et budgétaire profondément intégrée, il devrait être possible d'émettre de la dette publique commune, ce qui améliorerait le fonctionnement des marchés et la conduite de la politique monétaire. Il s'agirait du stade ultime de l'UEM (Union économique et monétaire) », dit-il.

La plupart de ses recommandations à court terme sont en discussions depuis plusieurs mois et certaines ont déjà été mises en œuvre. Présentées en octobre par Herman Van Rompuy, président Conseil européen, elles ont d'ores et déjà été adoptées par les États-membres.

En effet, un rapport intitulé « Vers une véritable union économique et monétaire » avait déjà été conjointement rédigé par Herman Van Rompuy, José Manuel Barroso, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, et Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe. Ce rapport préconisait déjà la création d’une union bancaire et budgétaire.

« En vertu des traités européens, c'est à la Commission qu'il revient de prendre l'initiative dans le domaine législatif », a rappelé Barroso.

Et le point de vue des Peuples dans tout ça ?...