lundi 15 octobre 2012

Valls en Algérie pour préparer le terrain à Hollande


Le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, était en déplacement à Alger samedi et dimanche 14 octobre 2012. Une visite marathon pour le ministre venu préparer l’arrivée de François Hollande début décembre.
Les relations entre l'Algérie et la France sont bonnes. C’est ce que Manuel Valls a tenu à affirmer tout au long de sa visite. Pour autant, les dossiers dont il faut discuter sont nombreux. Et le premier, c’est la crise au Mali. L’Algérie a affirmé il y a quelques jours qu’elle ne s’opposerait pas à une intervention armée. Et aujourd’hui, Paris et Alger sont plutôt d’accord selon le ministre de l’Intérieur : « J'ai constaté une très grande convergence de vues sur la situation du Sahel ; sur le fait que ces dossiers-là doivent abordés avec beaucoup de lucidité » a assuré Manuel Valls.


Le ministre français de l'Intérieur a multiplié les rencontres. Une petite heure pour chacun. Le temps d’évoquer la question des visas, celle de la formation des imams, celle des biens immobiliers des Français restés en Algérie après l’indépendance, ou encore celle de la coopération anti-terroriste. Et tous ces échanges sont plutôt positifs selon lui: «Très souvent on met en avant ces divergences ou ces relations passionnelles entre la France et l’Algérie sur la mémoire. De la part de tous mes interlocuteurs, j’ai constaté la volonté d’écrire une nouvelle page dans notre relation.»
François Hollande est attendu début décembre dans la capitale algérienne. On saura à ce moment-là quels sont les dossiers qui ont réellement avancé.
Avec RFI