mardi 30 octobre 2012

Un peu de bon sens – par NB


Atterrissons bon Dieu de bon Dieu... atterrissons ! Rien ne nous protège mieux que notre instinct. Souriez à un bébé et il vous sourira. Froncez un peu les sourcils et il va pleurer. Pourquoi ?... mystère ! Nous fuyons un crocodile, un serpent, un tigre, un lion, un scorpion, mais nous allons vers une biche, une gazelle, un papillon, un chiot ou un chaton. Pourquoi ?... mystère ! Tout est dans les gènes, bon Dieu de bon Dieu, TOUT !


Une biche a une tête de biche parce qu’elle est une biche.
Un lion a une tête de lion parce qu’il est un lion.
Une hyène a une tête de hyène parce qu’elle est une hyène.
Un vautour a une tête de vautour parce qu’il est un vautour.
Un arabe a une tête d’arabe parce qu’il est un arabe.
Un singe a une tête de singe parce qu’il est un singe.
Un noir a une tête de noir parce qu’il est un noir.

Il arrive qu’une hyène se comporte comme un lion ou un lion comme une hyène… qu’un vautour se comporte comme un aigle ou un aigle comme un vautour. C’est vrai, mais c’est exceptionnel, ponctuel, et, dès la génération suivante, hyène, lion, aigle ou vautour redeviennent vite hyène, lion, aigle ou vautour… les gènes sont les gènes.

Rien ni personne n’est parfait. Pas plus les animaux que les hommes. Ils sont ce qu’ils sont, un point c’est tout.

Un territoire occupé par des lions va devenir un territoire de lions, un territoire occupé par des aigles va devenir un territoire de d’aigles, un territoire occupé par des vautours va devenir un territoire de vautours, un territoire occupé par des singes va devenir un territoire de singes.

Le Maghreb est le Maghreb parce qu’au Maghreb il y a des maghrébins, l’Afrique est l’Afrique parce qu’en Afrique il y a des africains, l’Europe est l’Europe parce qu’en Europe il y a des européens.

Un peu de bon sens bon Dieu de bon Dieu, un peu de bon sens !

Les « intellectuels », ces gens qui passent leur temps à se mettre au-dessus du commun des mortels en essayant de prouver le contraire de l’évidence… les intellectuels dépassent les bornes…

ÇA SUFFIT !