vendredi 12 octobre 2012

Sept islamistes accusés d'avoir préparé des attentats


Sept islamistes radicaux « français », arrêtés le week-end dernier en France, sont accusés d'avoir formé «une cellule terroriste opérationnelle». Certains d'entre eux voulaient aller combattre en Syrie. Selon les autorités judiciaires, il s'agit du groupe terroriste le plus dangereux interpellé en France ces quinze dernières années.
Ils sont âgés de 19 à 25 ans, ils sont « Français », nés en France, et particularité, ils se sont tous convertis à l'Islam, à l'exception d'un seul.


La plupart sont des petits voyous connus pour des trafics de stupéfiant, mais leur conversion à l'Islam ne serait pas due à un passage en prison, car seuls deux d'entre eux ont purgé de très courtes peines.
Calmes, sereins même selon les policiers, ils ont préféré en garde à vue observer le silence, mais les policiers ont pu juger de leur détermination sans faille. Ils semblaient même s'être préparés à mourir. Tous d'ailleurs avaient rédigé un testament, retrouvé lors des perquisitions, a expliqué François Molins, procureur de Paris.
« Ces testaments sont des documents pré-imprimés, qui sont complétés avec le nom de la personne concernée, qui renvoient à toute une série de préconisations religieuses, qui peuvent toutes avoir un certain sens et qui consistent à dire : ‘Le jour où je ne serai plus là, respectez votre devoir de bon musulman, donnez mon I-pod à ma sœur, tel bien à mon beau-frère, etc.’».
La justice n'a pour le moment aucun élément permettant de préciser le calendrier et les cibles. Seule certitude, au vu des armes et des explosifs retrouvés en région parisienne, ce groupe est le plus dangereux arrêté en France depuis les attentats de 1995.
Avec RFI