lundi 29 octobre 2012

Redevance audiovisuelle: un pas en avant, un pas en arrière


Avec les socialistes, on ne sait décidément jamais sur quel pied danser et, en l’occurrence, à quelle sauce le téléspectateur va être mangé. D’une annonce à l’autre, les mesures proposées ne sont pas les mêmes, les ministres se contredisent et les parlementaires de gauche paraissent ne pas savoir ce que va faire leur gouvernement.
C’est encore le cas pour la redevance audiovisuelle. La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a annoncé lundi sur France Inter que le gouvernement "soutiendra" l'amendement du sénateur socialiste David Assouline proposant d'augmenter encore de 2 euros cette taxe.


Cette proposition "me semble juste et le gouvernement la soutiendra" a déclaré la ministre, soulignant que la redevance constituait pour la télévision publique "la ressource la plus prévisible", "stable", "moderne" et "équitable" grâce aux possibilité d'exemptions.
Selon la ministre, Matignon a donné son accord à cette mesure.
Le sénateur socialiste David Assouline a annoncé mercredi dernier son intention de déposer un amendement au nom du groupe PS pour augmenter encore de 2 euros la redevance audiovisuelle, à 131 euros, en plus de la hausse de 4 euros prévue par le projet de budget 2013.
Car les députés ont déjà voté l'augmentation de 4 euros de la redevance audiovisuelle, qui passera de 125 à 129 euros, comme prévu initialement par le projet de budget 2013.
La hausse de 2 euros de la contribution à l'audiovisuel public -- nouveau nom de la redevance depuis 2009 -- a été majorée de 2 euros pour tenir compte de l'inflation.
Avec AFP