jeudi 11 octobre 2012

Michel Sapin critique le mouvement des médecins « pigeons »


Le ministre du Travail, Michel Sapin, a affirmé mercredi que le mouvement des médecins libéraux qui, imitant des créateurs d'entreprise, se sont dits des "pigeons", est "de l'ordre du corporatisme".
"Autant je comprenais les remarques d'un certain nombre de jeunes chefs d'entreprise qui avaient pris des risques (...), autant, là, nous assistons à ce qui est habituel depuis de très nombreuses années: des médecins libéraux qui demandent beaucoup plus de liberté alors qu'ils sont payés par la sécurité sociale, c'est-à-dire par la solidarité nationale", a affirmé le ministre sur i-Télé.


Selon lui, c'est un mouvement "qui est de l'ordre du corporatisme, pas forcément au mauvais sens du terme. C'est-à-dire qu'ils défendent leurs intérêts et uniquement leurs intérêts", a souligné M. Sapin.
"Il ne suffit pas de porter le nom de pigeons pour porter un très bon message", a-t-il ironisé.
Un chirurgien plasticien niçois a créé sur Facebook une page intitulée "Les médecins ne sont pas des pigeons", qui a compté rapidement des milliers de personnes. On en dénombrait près de 22.000 mercredi en fin d'après-midi.
Avec AFP