samedi 13 octobre 2012

L'ONU donne 45 jours pour un plan d'intervention au Mali


Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté vendredi une résolution appelant les organisations régionales africaines et les Nations unies à présenter dans les 45 jours un plan d'intervention visant à reconquérir le nord du Mali, sous contrôle de Touareg et d'islamistes, dont certains liés à Al Qaïda.
La France avait présenté fin septembre, dans la foulée de l'intervention de François Hollande à l'Onu, un projet de résolution visant à inciter les autorités maliennes, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) et l'Union africaine à soumettre dans les 30 jours un projet d'opération précis permettant l'envoi d'une force africaine dans le nord du pays.


Les quinze pays membres du Conseil de sécurité ont adopté à l'unanimité vendredi cette résolution. Ils expriment leur "grave préoccupation à propos de la dégradation continuelle de la sécurité et de la situation humanitaire dans le nord du pays, de l'enracinement croissant d'éléments terroristes, dont Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), de groupes affiliés et d'autres groupes extrémistes, ainsi que vis-à-vis des conséquences pour les pays du Sahel et au-delà."
Une fois que la Cedeao, l'UA et l'Onu auront soumis un plan détaillé d'intervention, le Conseil de sécurité se dit prêt à examiner une deuxième résolution pour approuver ladite intervention.
Des diplomates estiment que le projet manque de précisions, certains exprimant de fortes réserves quant à la capacité de la Cedeao de confronter les islamistes du Nord-Mali. D'autres enfin prédisent qu'il faudra plusieurs mois pour qu'un quelconque plan soit mis en œuvre et pour que les soldats soient formés et déployés sur le terrain.
Avec Reuters