lundi 15 octobre 2012

L’avertissement du FMI aux Banques centrales d’Europe et des États-Unis


À Tokyo, la clôture des assemblées d'automne du FMI et de la Banque Mondiale a donné l'occasion à la directrice du FMI Christine Lagarde de lancer un avertissement aux banques centrales d'Europe et des États-Unis, un message qui répond aux inquiétudes exprimées toutes cette semaine par les pays émergents.
C'est un message a première vue contradictoire qui est adressée à la Fed, la Banque centrale américaine, et à la BCE, la Banque centrale européenne. D'un côté Christine Lagarde les encourage à soutenir la croissance économique, de l'autre elle leur demande de faire attention à ne pas déstabiliser au passage les pays émergents.


LA MENACE DES ÉMERGENTS

Pourquoi cette mise en garde et bien parce qu'en effet les politiques monétaires menées ces dernières années par les États-Unis et l'Europe entrainent des flux de capitaux importants, dont certains se dirigent vers les économies émergentes. Et la crainte du FMI c'est de voir ces capitaux provoquer une bulle financière et une surchauffe des économies concernées.
Autre reproche adressé, principalement aux États-Unis : en maintenant des taux d'intérêts à un niveau très bas, la Banque centrale américaine fait en sorte que le dollar soit sous-évalué, ce qui pénalise ses concurrents sur le marché mondial. Le ministre brésilien des Finances Guido Mantega est très remonté contre cette politique, à tel point qu'il a brandi à plusieurs reprises le spectre d'une guerre des monnaies, entre pays riches et pays émergents.
C'est pour répondre à cette inquiétude, que Christine Lagarde est montée au créneau ce dimanche, en demandant à la Fed et à la BCE de faire un peu plus attention désormais à leurs partenaires.
Avec RFI