mercredi 17 octobre 2012

Florence Lamblin, l’élue écolo, vend aussi des godemichets


Chez certains élus, la politique constitue décidément une bonne couverture. Mise en examen dans une vaste affaire de blanchiment d’argent de la drogue, Florence Lamblin est également actionnaire de la boutique en ligne sexecolo.com proposant des produits alliant « écologie et sexualité ».

Jusqu’alors très discrète, Florence Lamblin, l’adjointe au maire écolo du 13ème arrondissement de Paris, vient d’accéder à la notoriété avec sa mise en examen, la semaine dernière, pour « blanchiment d’argent en bande organisée » et « association de malfaiteurs ». La justice la soupçonne d’avoir bénéficié des services du vaste réseau de blanchiment d’argent de la drogue qui vient d’être démantelé entre le Maroc, la France et la Suisse.

En plus de ses activités municipales, cette architecte de 49 ans est aussi une femme d’affaires. On la retrouve comme actionnaire dans plusieurs sociétés française dont l’une –Kobisha Sarl-, est immatriculée à son domicile, dans le 13ème arrondissement. Cette « start-up », dont elle détient 40% des parts, a une activité peu commune. Elle édite le site Internet www.sexecolo.com, une boutique en ligne qui, comme son nom l’indique, propose des produits mariant « écologie, protection de l’environnement, sensualité et sexualité ». "Drug, sex and fun"...
Avec Paris-Match (posté par Marino)