mardi 16 octobre 2012

Épidémie ? Endémie ? Pandémie ! par le Crieur du Cœur


HxNz ou autres, les virus des grippes ne sont pas aussi inoffensifs que beaucoup des gens le pensent ; et le pauvre de moi, qui en fut victime il y a bien des années, me fais vacciner tous les ans –et sans subir de réaction notable.
Or, cette année – serait-ce un symptôme du temps ? – d’une fin prévue par un calendrier maya ? ou du malaise politique qui nous asphyxie, cette vaccination a déclenché en moi, cette fois, une réaction qui me fait penser que cette année, que l’épidémie dite saisonnière risque d’être plutôt sévère.


Certes, beaucoup d’autres fléaux nous menacent en permanence : les tristement célèbres MST n’ont pas dit leur dernier mot… Mais je ne suis pas biologiste, ni médecin ; c’est la raison pour laquelle je ne vais pas vous en parler aujourd’hui (quoique toute épidémie a aussi des explications sociologiques, psychologiques, et même économiques). Non ! je tiens à attirer votre attention, quelque peu embrumée pas les télévisuels, sur une autre famille de maladies, très différentes mais très nocives cependant, les MTT !

Vous avez pensé : Maladies Sexuellement Transmissibles ? Erreur ! Honni soit qui mal y pense ! J’ai bien dit MTT : MALADIES TEXTUELLEMENT TRANSMISSIBLES…. Et, pour être capables de muter quotidiennement d’un aspect de programme à un autre, de sauter comme un insecte virulent d’un édito à un slogan, cette plaie, ce fléau que notre époque techniciste a répandu et répand jour après jour dans les esprits, s’est enflé de l’ampleur d’une maladie grave jusqu’à atteindre le rang d’infection généralisée des cerveaux ; cette croissance (pas celle mensongèrement promise), est devenue le pire danger pour nos libertés, y inclus la liberté de penser politiquement différemment !!!

Et, alors que le tout simple contact de deux épidermes, voire même d’un souffle, peut transmettre de terribles maladies, les MTT ont, elles, des moyens plus rapides et plus généralisés  pour se propager : les ondes radio et TV leur permettent d’assurer une contagion qui devient mondiale…

Inutile, je pense, de vous répéter ce que vous savez déjà (si tant est que vous acceptiez de voir les réalités, même déplaisantes), que les belles promesses rendent les fous joyeux, que les promesses de politiciens n’engagent que les naïfs qui veulent à tout prix y croire…  Et que dans la plupart des cas, les convalescences sont plus longues que les maladies qui les ont déclenchées…

Aujourd’hui, la plus grave des MTT est l’aveuglement provoqué – j’allais dire la cécité des crédules qui s’accrochent encore au mythe de « la prise de la Bastille », alors que l’on sait très bien que ce symbole révolutionnaire était déjà enflé dès l’époque ; alors que l’on sait très bien que toute révolution commence par dévorer ses parents puis, rapidement, ses enfants, en attendant de goulaguer les autres….

Car, où sont situées les « Bastilles » de nos jours ? Un peu loin des grands gestes de nos tribuns !!! Ce mot lui-même avait été censuré en URSS car il aurait pu être appliqué à Staline : « …Il n’est pas de sauveur suprême ; ni Dieu, ni César, ni tribun !!! » Où sont-elles ? à Washington ? à Moscou ? à Téhéran ? je croirais plutôt que subrepticement, insidieusement, une nouvelle bastille s’est installée sur la frontière d’un pays divisé, une bastille qui nous grignote jour après jour, ronge nos libertés et notre identité même : j’ai nommé cette dictature non élue, socialisante à tous crins, nommée Bruxelles !
Oui, notre république est devenue très ordinaire – hélas ! et, avec la notion même de nation, a disparu aussi la connaissance fondamentale du temps. Le temps, aujourd’hui, est devenu relatif – sans jeu de mots !- la notion de temps est devenue élastique : des réformes promises sont déjà devenues de jolis nuages avalés par des montagnes de commissions… et nul ne hurle !!!  Il est vrai, tristement vrai, que la tentation du recours habituel à la force, à l’homme providentiel qui sauvera le pays mais que l’on pourra critiquer personnellement, est toujours présente. Grossièrement, stupidement, Sarkozy avait été surnommé « le nain » !! Mais les mêmes gueulards des faux bourgs oseraient-ils, ici et maintenant, insulter ainsi notre ministre de la Justice ???  Hélas ! Il n’y a pas encore de vaccin efficace contre les MTT, et c’est gravissime ! Mais  les médias (qui depuis des années ne sont plus des intermédiaires entre la réalité et les lecteurs-auditeurs-spectateurs, mais des propagateurs de MTT (grassement et familièrement stipendiés), qui continuent de plus en plus à masquer des vérités qui les gênent…

Mais qui ose aujourd’hui crier de telles vérités ? Les associations largement soudoyées sous le prétexte de « racisme » (traduisez : anti-blanc) !! ont réussi à annihiler, par une avalanche de plaintes contre la vérité sociologique et son expression démocratique, à faire taire timidement toutes les voix républicaines et laïques, celles qui ne confondent pas immigration avec inondation, ni intégration avec capitulation, ni liberté avec communautarisme.
Mais pour le dire, il faut aujourd’hui le crier, comme le fait, pour vous…  Le Crieur du Cœur.