mercredi 24 octobre 2012

Égypte : le Conseil national des femmes rejette le projet de constitution


L’instance nationale égyptienne sur les questions concernant les femmes, le Conseil national des femmes, a tenu une conférence lundi intitulée « Les femmes égyptiennes rejettent le projet de constitution ».
Selon la présidente du Conseil, Mervat El-Tellawy, le projet de constitution ne prend pas en considération les chartes et conventions internationales dont l’Égypte est signataire. Qui plus est, le document d'Al-Azhar énonçant les principes que toutes les parties doivent respecter dans la rédaction de la constitution n’a pas été incorporé dans le projet.


L’une des participantes à la conférence, Abdallah Qandeel, chef de la Commission administrative des procureurs, a critiqué le président de l'Assemblée constituante, Hossam El-Gheriany, pour son opposition à ce que les femmes occupent des fonctions de haut niveau dans l’appareil judiciaire en dépit du fait que 1158 femmes sont impliquées dans la résolution de différends entre les citoyens et le gouvernement à titre de procureurs administratifs.

Les écrivaines de renom Farida El-Shobashy et Fatheya El-Asal ont également accusé les membres de l'Assemblée constituante de discrimination envers les femmes. El-Asal reproche à l’Assemblée de ne comprendre que sept femmes, dont cinq sont membres des Frères musulmans, un groupe qui, selon elle, soutient l’excision.

Les participantes ont également scandé: « À bas l’autorité du Guide suprême des Frères musulmans ! »
Egypt's National Council for Women rejects constitution draft, Ahram Online, 22 Octobre 2012. Extrait traduit par Poste de veille